• Contenu du site mis à jour le 28 mai 2024

Bases & Netsources - Accueil

L’intelligence économique commence par une veille intelligente

Social listening, e-réputation, Veille : quelle stratégie gagnante pour réussir votre veille sur les médias et réseaux sociaux ? Comment surveiller les signaux faibles ? Dossier spécial i-expo 2018

Anne Brigand
Bases no
358
publié en
2018.04
420
Social listening, e-réputation, Veille : quelle stratégie ... Image 1
Social listening, e-réputation, Veille : quelle stratégie ... Image 1

Au cours du dernier salon I-Expo en mars 2018, nous avons eu l’occasion d’assister à une conférence sur le social listening, soit la veille sur les médias sociaux : Twitter, LinkedIn...

Cette conférence réunissait trois intervenants experts dans le domaine : Thierry Lafon (Chargé d’Analyses Stratégiques à La Poste), Arnaud Steinkuhler (Head of Solutions Europe chez Talkwalker) et Romain Goldschmidt (Expert au sein du Cabinet Bolero).

A la lumière de leurs expériences professionnelles respectives, nos trois intervenants nous ont livré leur point de vue sur l’organisation à mettre en place pour un social listening efficient et opérationnel répondant aux enjeux du client mais également sur les méthodologies d’analyse des données sociales et leur potentiel au service d’une stratégie d’influenceurs.


Lire aussi :

Bilan de la première édition du salon conjoint I-expo/Documation
Les métiers de l’information et des connaissances à l’heure de l’intelligence artificielle et des datas : entre mythes et réalités
L’information au service du dirigeant est-elle un mythe ?
Social listening, e-réputation, Veille : quelle stratégie gagnante pour réussir votre veille sur les médias et les réseaux sociaux ?

A la question « comment piloter le social listening ? », nos trois intervenants se sont tous accordés pour dire que l’information issue du social listening ou de la veille sur les médias et réseaux sociaux devait avant tout « être utile et au service du client ». C’est pourquoi avant même la mise en place de la veille, les besoins clients et les services destinataires de la veille doivent être clairement établis ; le social listening au service de la communication étant par exemple différent de celui à destination des services de stratégie interne de l’entreprise. De même et pour un reporting client opérationnel, la forme du livrable est à définir précisément.

tags

Déjà abonné ? Connectez-vous...

Les abonnés peuvent poster des commentaires ! N'hésitez pas à vous abonner à Bases et Netsources...