• Contenu du site mis à jour le 16 mai 2024

Bases & Netsources - Accueil

L’intelligence économique commence par une veille intelligente

Comprendre le paysage médiatique actuel pour maîtriser sa veille

Netsources no
167
publié en
2023.12
2606
Réduire Augmenter Taille de la police
Comprendre le paysage médiatique actuel pour maîtriser sa ... Image 1
Comprendre le paysage médiatique actuel pour maîtriser sa ... Image 1

La connaissance des médias est une compétence essentielle du sourcing et de l’analyse dans la veille informationnelle. Pourtant, les professionnels de la veille et des médias ne se côtoient que trop rarement. Or, connaître l’univers - et la diversité - médiatique est justement ce qui permet de constituer un corpus complet, c’est-à-dire qui prend en compte l’ensemble des opinions autour d’une question. Visite guidée, à l’aube d’une prochaine disruption médiatique.

Le paysage médiatique français est constitué d’un grand nombre de titres traditionnels : plus de 5000 titres de presse écrite, radios et chaînes de télévision en 2021, selon les chiffres du ministère de la Culture et de l’Arcom.

  • La hiérarchie de l’information de chacun est déterminée par une loi qui s’applique à tous : la loi de proximité (ou loi du mort/kilomètre) selon laquelle l’information considérée comme la plus importante, et qui sera donc mise « à la Une », est celle qui se rapproche le plus de son public. Cette proximité peut être géographique (presse locale ou nationale), sociale (presse en fonction de l’âge, par exemple), affective/émotionnelle ou encore professionnelle.
  • Autre spécificité du paysage français, la place prépondérante de l’Agence France Presse (AFP). Celle-ci diffuse ses dépêches aux médias abonnés, c’est-à-dire à l’ensemble des médias mainstream. Ce qui explique que ces derniers commentent et décryptent souvent les mêmes faits, mais en fonction de leur propre ligne éditoriale. Les médias indépendants, eux, n’ont généralement pas le budget pour acheter un tel abonnement. Plus proches du « terrain », ils n’en ont généralement pas l’utilité non plus.

Une diversité éditoriale en demi-teinte

Pourtant, le grand nombre de médias ne reflète pas complètement leur diversité : il est régulièrement reproché aux plus importants diffuseurs, ceux qui « font l’opinion », d’appartenir à une trentaine de milliardaires (cf. Figure 1). Et cette structuration du marché français s’accentue par d’importants mouvements de concentration.

Seul le secteur de la radio est très peu concentré : parmi quelque 1000 radios, seuls quatre groupes privés disposent de plus d’une station (NRJ Group, M6, Lagardère et NextRadioTV). Mais les mouvements de concentration sont tels qu’une commission d’enquête a été mandatée par le Sénat en 2021, au regard de son impact potentiel sur le régime démocratique.

En face, les indépendants, souvent locaux, tentent de couvrir les déserts informationnels géographiques avec dynamisme.

Voir notre article « Comment profiter du renforcement de l'information locale pour son sourcing ? », NETSOURCES, décembre 2023.

Figure 1 : Le Monde diplomatique/Acrimed, carte remise à jour tous les ans à l’adresse suivante : https://www.monde-diplomatique.fr/cartes/PPA#partage

tags

Déjà abonné ? Connectez-vous...

Les abonnés peuvent poster des commentaires ! N'hésitez pas à vous abonner à Bases et Netsources...