• Contenu du site mis à jour le 16 mai 2024

Bases & Netsources - Accueil

L’intelligence économique commence par une veille intelligente

Sources et ressources sur l’Angola

Carole Tisserand-Barthole
Bases no
325
publié en
2015.04
225
Sources et ressources sur l’Angola Image 1
Sources et ressources sur l’Angola Image 1

Nous poursuivons notre série d’articles sur les ressources par pays en nous intéressant cette fois-ci à l’Angola.

Le pays présente des perspectives intéressantes pour de nombreuses entreprises et investisseurs étrangers de par la richesse de son sol et sa croissance, l’une des plus dynamiques d’Afrique.

Pour autant, ce n’est pas un pays facile à aborder : d’une part à cause de la langue officielle, le portugais que peu de personnes maîtrisent et d’autre part, en raison du manque de sources d’informations locales et de leur manque de transparence et de fiabilité, même pour les sources officielles.

Présentation générale

L’Angola est le second producteur de pétrole en Afrique et a connu une croissance de 5.1% en 2013 (néanmoins en dessous de ce qui était attendu : 7.1%). Les économistes prévoient une croissance de 6% en 2015. L’inflation devrait ralentir au cours des prochaines années mais reste néanmoins élevée.

Le secteur pétrolier représente près de la moitié du PIB du pays. En dehors de l’activité pétrolière, l’Angola connaît également une forte croissance dans les domaines de l’énergie, l’industrie de la pêche, l’agriculture, l’industrie manufacturière et le secteur de la construction, et s’est par ailleurs lancé dans la production de gaz naturel liquéfié.

L’un des principaux partenaires de l’Angola pour le commerce extérieur est la Chine, qui achète 44% des exportations pétrolières du pays.

Le pays dispose d’un fort potentiel économique avec des ressources naturelles nombreuses : diamants, cuir, fer, or, ressources hydrauliques.

Néanmoins, il est vulnérable au changement des cours des prix du pétrole, les disparités sociales sont nombreuses, les infrastructures manquent cruellement, le secteur bancaire est fragile et le pouvoir reste concentré aux mains d’une élite.

En termes de sécurité, on note également une augmentation du nombre d’agressions, notamment envers les expatriés.

De facon générale, l’Afdb, l’OCDE et l’UNDP sont des sources importantes en matière d'analyse de la situation du pays dans beaucoup de secteurs.

tags

Déjà abonné ? Connectez-vous...

Les abonnés peuvent poster des commentaires ! N'hésitez pas à vous abonner à Bases et Netsources...