• Contenu du site mis à jour le 16 mai 2024

Bases & Netsources - Accueil

L’intelligence économique commence par une veille intelligente

Les nouveaux Netflix de la presse vont-ils concurrencer Factiva, Nexis Newsdesk, Press’edd et les autres ?

Carole Tisserand-Barthole
Bases no
375
publié en
2019.11
720
Les nouveaux Netflix de la presse vont-ils concurrencer ... Image 1
Les nouveaux Netflix de la presse vont-ils concurrencer ... Image 1

Alors que des services comme Netflix pour la vidéo à la demande ou Spotify pour la musique sont devenus incontournables auprès des internautes, cela fait des années que revient régulièrement l’idée d’un « service de streaming » de la presse, basé sur un abonnement mensuel low-cost avec un accès illimité à un grand nombre de titres de presse.

En France, l’idée n’est pas nouvelle et tout avait commencé il y a quelques années avec des kiosques numériques à l’image de lekiosque.fr (qui vient d’être rebaptisé Cafeyn), SFR Presse ou encore E-presse. Mais ces services avaient, à leurs débuts, vocation à vendre des numéros de journaux et magazines à l’image des kiosques à journaux physiques.

D’autres acteurs comme Blendle, Articly ou Milibris avaient quant à eux choisi un business model basé sur la vente à l’article mais comme nous avons pu le voir dans le dernier numéro de BASES, cela a finalement été un échec et la majorité des acteurs ont soit disparu soit changé de business model.

Mais depuis le début de l’année 2019, on commence à voir apparaître de nouveaux acteurs directement créés sur un modèle à la Netflix ou Spotify, comme Apple News+ en janvier dernier et très récemment à la fin du mois d’octobre Pressmium sur le marché français.

La complexité d’accès aux articles de presse, , qui sont de plus en plus souvent derrière un paywall, pour peu qu’on utilise de nombreuses sources est une problématique récurrente pour tous les professionnels de l’information.

Sur le papier, ces nouvelles initiatives semblent très prometteuses et permettraient d’accéder à un nombre important de titres et d’articles de presse à un tarif très abordable alors que l’utilisation des agrégateurs de presse professionnels requièrent un budget initial conséquent. Et pour ceux qui disposent déjà d’accès à des agrégateurs, ces nouvelles plateformes pourraient représenter un complément intéressant et non ruineux pour accéder à des titres non disponibles dans leurs abonnements.

Mais est-ce aussi avantageux que cela en a l’air ? Ces plateformes ont-elles réellement un intérêt dans un contexte de veille et de recherche d’information professionnelle ? Ont-elles une chance de concurrencer les agrégateurs de presse sur le long terme ?

C’est ce que nous avons exploré dans cet article en testant les différentes plateformes présentes sur le marché.

tags

Déjà abonné ? Connectez-vous...

Les abonnés peuvent poster des commentaires ! N'hésitez pas à vous abonner à Bases et Netsources...