• Contenu du site mis à jour le 23 mai 2024

Bases & Netsources - Accueil

L’intelligence économique commence par une veille intelligente

Comment utiliser Threads pour la recherche et la surveillance de l’information ?

Céline Boileau
Bases no
421
publié en
2024.01
1574
Comment utiliser Threads pour la recherche et la ... Image 1
Comment utiliser Threads pour la recherche et la ... Image 1

Threads, le réseau de micro-blogging de Meta, est accessible en France depuis quelques semaines. Le public commence à s’y rendre, y faire sa veille peut-il donc devenir intéressant ?

Threads a été créé par Meta en juillet 2023. Lancé au départ aux États-Unis, il lui a fallu plusieurs mois pour se conformer à la législation européenne. S’il a très vite dépassé les 100 millions d’utilisateurs, laissant croire à une relève assurée de X (ex. Twitter), les chiffres sont aussi très vite retombés et le manque de fonctionnalités essentielles perdure. Le terme Threads désigne ces longs fils de discussions - un post et les commentaires auxquels il donne lieu - apparus pour la première fois sur X.


Lire aussi : 

Blueskyredessine la veille en feeds (11/2023)

Les veilleurs face au déclin de X (Twitter) - Brève de veille de novembre (11/2023)

La veille sur les réseaux sociaux s’annonce de plus en plus fragmentée (09/2023)


Quelques spécificités par rapport à X :

● La limite d’un post (appelé thread) est de 500 caractères et 5 minutes par vidéo,

● Les publications peuvent être modifiées dans un délai de 5 minutes (uniquement le texte, pas les pièces jointes),

● La description visuelle des photos et des vidéos pour les populations malvoyantes est automatique (mais modifiable),

● Le nombre de mentions « J’aime » sur les publications peut être masqué,

● L’insertion de sondages est prise en charge.

Lors de l’inscription, il est requis d’avoir un compte Instagram pour publier et interagir (voir Figure 1). Sans « Insta », on peut uniquement consulter des contenus et rechercher des comptes. Ce choix est réversible à tout moment, tout comme la possibilité d’avoir un profil public ou privé (cette deuxième option s’applique par défaut pour les moins de 18 ans). On peut en effet créer son compte en public (tout le monde peut nous voir et nous suivre) ou en privé.

À noter : si l’on possède plusieurs comptes Instagram (un personnel et un professionnel, par exemple), le premier pris en compte sera le compte principal, c’est-à-dire le premier créé.

Figure 1 : Première étape d’inscription : lier son compte Threads à un compte Instagram.

Premiers constats

Une fois sur l’écran d’accueil, celui-ci propose cinq fonctionnalités en haut de l’écran (voir Figure 2) :

● Le fil d’actualité. Il s’ouvre par défaut en accueil avec un flux algorithmique, mais on bascule facilement sur le fil des comptes suivis, en bas de l’écran sur ordinateur. En revanche, sur le mobile, il faut cliquer sur le logo de Threads en haut de l’écran pour que les deux fils d’actualité, algorithmique et des comptes suivis, s’affichent. Ce flux est donc caché.

● La recherche (voir ci-dessous),

● La rédaction d’un thread,

Le suivi de l’activité. Bien que l’icône, un cœur, laisse penser que l’on y trouverait des favoris, comptes ou publications, il n’en est rien. Il ne s’agit pas non plus du suivi de notre propre activité. Il s’agit des comptes qui nous suivent - y compris vérifiés dans un fil à part - et des réponses, mentions, citations (quotes) et republications qui sont faites de nos threads,

● Son profil.

À noter, la publicité n’est pas encore arrivée sur Threads, qui n’a pas encore la taille critique pour intéresser les annonceurs.

Figure 2. Écran d’accueil par défaut sur ordinateur. Threads a été rendu disponible sur ordinateur après la mise à disposition de l’appli sur mobile.

Premier constat, on y retrouve finalement peu de personnes de son profil Instagram, à moins d’avoir utilisé ce réseau social pour faire sa veille, ce qui est rarement le cas. Or, il est impossible d’identifier automatiquement les comptes Twitter qui auraient basculé sur Threads, sauf à faire une recherche laborieuse de chaque compte.

tags

Déjà abonné ? Connectez-vous...

Les abonnés peuvent poster des commentaires ! N'hésitez pas à vous abonner à Bases et Netsources...