• Contenu du site mis à jour le 16 avril 2024

Bases & Netsources - Accueil

L’intelligence économique commence par une veille intelligente

La Chine facilite l'accès à sa littérature scientifique

François Libmann
Bases no
412
publié en
2023.03
1274
La Chine facilite l'accès à sa littérature scientifique Image 1
La Chine facilite l'accès à sa littérature scientifique Image 1

Nous avons déjà, à de multiples reprises, parlé des documents scientifiques d’origine chinoise référencés dans les banques de données et les serveurs d’origine chinoise ou occidentale.

Dès 2006, nous avions évoqué cette question notamment dans un article consacré au marché chinois de l’information à partir d’une conférence donnée au Salon Online de Londres (demander le BASES n°233 - décembre 2006 à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.).

Depuis, les initiatives chinoises se sont multipliées et l’offre et l’accessibilité se sont élargies de plusieurs façons :

  • Augmentation de la production d’articles d’origine chinoise en langue locale ;
  • Augmentation de la proportion d’articles d’origine chinoise en anglais ;
  • Possibilité d’effectuer des recherches en anglais dans un grand nombre de bases de données en chinois sachant que, de plus en plus souvent, les références d’articles en chinois sont enrichies de la référence bibliographique en anglais, y compris l’abstract et les mots clés ;
  • Facilité d’accès aux documents primaires d’origine chinoise, en anglais ou en chinois.

Lire aussi : 

Retour de l’indexation de la littérature chinoise dans Chemical Abstracts

DBpia une base de données académique coréenne

Littérature scientifique et technique : forte chute des références d’articles en langues asiatiques dans Chemical Abstracts

Brevets et littérature scientifique: l'irrésistible développement de la Chine


Nous avons donc choisi pour cet article de faire un tour d’horizon des principales bases de données qui, à ce jour, nous paraissent apporter une réelle valeur ajoutée par rapport à une offre déjà très riche des serveurs occidentaux, dans le domaine de l’information scientifique et technique en général : articles, thèses, normes, etc.

Nous excluons de ce tour d’horizon les banques de données biomédicales qui représentent un monde à part, compte tenu des nombreuses informa­tions disponibles concernant la méde­cine chinoise traditionnelle (TCM, « Tradi­tional Chinese Medicine ») incluant des comparaisons avec la médecine occidentale.

tags

Déjà abonné ? Connectez-vous...

Les abonnés peuvent poster des commentaires ! N'hésitez pas à vous abonner à Bases et Netsources...