• Contenu du site mis à jour le 22 mai 2024

Bases & Netsources - Accueil

L’intelligence économique commence par une veille intelligente

Nous avons testé IPRally, l'outil qui veut révolutionner la recherche brevets avec de l'IA

Philippe BORNE
Bases no
395
publié en
09.2021
1243
Réduire Augmenter Taille de la police
Nous avons testé IPRally, l'outil qui veut révolutionner la ... Image 1
Nous avons testé IPRally, l'outil qui veut révolutionner la ... Image 1

IA, deep learning, recherche sémantique, classification automatique : ces termes sont de plus en plus fréquents dans le monde des bases de données brevets.

Vont-ils renvoyer les tenants de la recherche traditionnelle au rayon des archives du monde des professionnels de l’information brevet ? Les codes CIB, CPC, les mots-clés représenteront-ils bientôt des techniques démodées à remiser au placard ? Qui sont ces nouveaux outils et condamnent-ils réellement des techniques éprouvées depuis plusieurs dizaines d’années, ou au contraire ne font-ils que les complémenter ? Enfin, quel est leur niveau de performance et comment les utilise-t-on ?

Dans cet article, nous faisons le point sur le sujet en partant de l’exemple d’IPRally, un nouvel outil de recherche brevets qui place l’IA au cœur de son produit. Après en avoir présenté les fonctionnalités, nous évaluerons les performances de l’outil à partir des tests que nous avons réalisés.

Les informations ici présentées résultent également d’un échange avec les équipes d’IPRally.

 IPRally : une sorte de retour à "l’esprit startup"

IPRally fait partie des nouveaux acteurs récemment arrivés sur le marché de l’information brevet proposant des produits payants, appuyés uniquement sur les nouvelles technologies ; celles-ci résumées par les termes cités plus haut : IA, sémantique, deep learning.

La startup a été fondée il y a 3 ans et demi en Finlande par Sakari Arvela, à l’origine, conseil en PI (Propriété Intellectuelle). Constatant la manière dont il décompose les revendications en concepts essentiels dans le cadre de son travail journalier de recherche de brevetabilité ou de liberté d’exploitation, il a eu l’idée d’apprendre à une IA cette méthode et de tenter d’automatiser un processus jusque-là intellectuel.

IP Rally annonçait 12 collaborateurs en 2020 et emploie aujourd’hui 25 personnes. Il a bénéficié en janvier dernier d’une levée de fonds de 2 M€.

tags

Déjà abonné ? Connectez-vous...

Les abonnés peuvent poster des commentaires ! N'hésitez pas à vous abonner à Bases et Netsources...