• Contenu du site mis à jour le 23 mai 2024

Bases & Netsources - Accueil

L’intelligence économique commence par une veille intelligente

La guerre Bing versus Google : Bing contre-attaque sur de nouveaux terrains

Netsources no
130
publié en
2017.09
403
Réduire Augmenter Taille de la police
La guerre Bing versus Google : Bing contre-attaque sur de ... Image 1
La guerre Bing versus Google : Bing contre-attaque sur de ... Image 1

Être un concurrent direct de Google n’est sûrement pas facile tous les jours...

On apprenait il y a peu qu’Apple avait décidé de remplacer Bing par Google sur IoS et Mac. Désormais, les utilisateurs des produits Apple effectueront donc leurs recherches Web par défaut sur Google.

Un nouveau coup dur pour Bing, qui n’en est pourtant pas à sa première déconvenue.

8 années de concurrence frontale

Bing, élaboré par Microsoft et qui s’appelait précédemment Live Search a été lancé en juin 2009.

Contrairement à de nombreux moteurs qui ont opté pour un positionnement différent de celui de Google (respect de la vie privée, moteurs de questions/réponses, etc.), Bing se pose depuis ses débuts en concurrent frontal : on retrouve les différentes variantes du moteur : Web, News, Images, Videos, Maps, les fonctionnalités de recherche sont très similaires, etc.

Mais Bing n’a jamais réussi à dépasser Google ni même à s’en approcher en termes de popularité.

  • En 2010, Google avait 90 % de parts de marché en France, contre 3 % pour Bing alors qu’aux Etats-Unis, Bing atteignait 7 % contre 85% pour Google ;
  • En 2012, Bing tournait toujours autour des 3 % en France mais autour des 9% aux Etats-Unis ;
  • Même si on avait pu lire en 2015 que Bing progressait beaucoup aux Etats-Unis et avait presque atteint 20% de parts de marché, les statistiques semblaient montrer qu’en en réalité c’était plutôt stable ;
  • Aujourd’hui les parts de marché de Bing aux Etats-Unis sont toujours estimées à environ 7% et à 5% en France.

Source : http://gs.statcounter.com

De son côté, Bing a récemment publié des statistiques indiquant qu’il aurait 19 % des parts de trafic en France et 33% aux Etats-Unis... Chiffres inco­hérents par rapport à ceux publiés sur Statcounter. Même s’il est impossible pour nous de savoir qui dit vrai, toujours est-il que Bing est et reste toujours loin derrière Google.

Preuve en est la série de tentatives désespérées de Microsoft pour fidéliser ses utilisateurs. On apprenait ainsi en juin dernier que Microsoft allait lancer en France son programme de fidélité Rewards qui permet aux utilisateurs effectuant des recherches dans Bing de cumuler des points permettant ensuite d’acheter des produits et contenus Microsoft. Notons que ce programme existe depuis 2010 aux Etats Unis.

Certains spécialistes pointent d’ailleurs le fait que de nombreux internautes utilisent Bing plus « par hasard » que par véritable conviction. Bing est en effet proposé par défaut sur un certain nombre de produits notamment de Microsoft, parmi lesquels bien sûr les produits Microsoft. Il semblerait même que l’une des principales requêtes sur Bing ne soit autre que le mot-clé « Google »...

tags

Déjà abonné ? Connectez-vous...

Les abonnés peuvent poster des commentaires ! N'hésitez pas à vous abonner à Bases et Netsources...