• Contenu du site mis à jour le 23 mai 2024

Bases & Netsources - Accueil

L’intelligence économique commence par une veille intelligente

Veille Instagram : quoi, comment, pour quoi faire ?

Netsources no
158
publié en
2022.06
1667
Veille Instagram : quoi, comment, pour quoi faire ? Image 1
Veille Instagram : quoi, comment, pour quoi faire ? Image 1

Né en octobre 2010 et racheté par Facebook dès 2012, Instagram compte aujourd’hui 1,386 milliard d’utilisateurs actifs mensuels, et 500 millions d’utilisateurs quotidiens dans le monde, ce qui en fait le 5e réseau social le plus utilisé.

Il se présente comme une plateforme où le moyen d’expression est essen­tiellement l’image : en premier lieu le format photo, auquel s’est ajoutée la vidéo. Dans tous les cas, il s’agit de publications très courtes et synthé­tiques : photo ou carrousel de photos accompagnés d’une simple légende, vidéo ne dépassant pas les 2 min, etc. Les commentaires y sont toujours très succincts, contrairement à ce que l’on peut voir sur Facebook par exemple.

Dans cet article nous allons expliquer le fonctionnement de ce réseau social, son intérêt pour la veille et la recherche d’information, comment l’explorer et le mettre sous surveillance.


Lire aussi : 

Prospective : comment vont évoluer vos pratiques de de veille sur les réseaux sociaux ?
Comment le veilleur peut-il contourner le tracking des réseaux sociaux ?
Les réseaux sociaux atypiques : nouvelle opportunité pour le veilleur ?
Le nouveau Facebook simplifie-t-il enfin la vie du veilleur ?
Recherche sur les réseaux sociaux : quelles solutions gratuites ?


Quel contenu utile pour la veille ?

A priori Instagram semble avoir peu de rapport avec le monde de la veille et de la recherche d’information. Pourtant, ses évolutions successives et son appropriation, parfois très créative, par les start-ups et autres sociétés Tech, mais aussi plus récemment par les médias, en font un corpus incontournable pour certains sujets. C’est aussi le réseau de prédilection des marques, en comparaison de Twitter qui attire davantage les experts et les personnalités. On pensera en particulier aux secteurs de la mode, du design, de l’art et de l’image en général, mais aussi à tout ce qui touche à l’innovation. Plus largement, c’est un espace de communication pour les secteurs liés aux produits de grande consommation, puisqu’il ne faut pas perdre de vue qu’Instagram n’a pas été conçu pour diffuser de l’information, mais pour diffuser des images et in fine influencer certains publics.

On trouve quand même de rares profils qui se positionnent comme des comptes de veille dans un domaine particulier, comme par exemple @magicalfoodbrands, un compte de veille et critique agro, ou encore @candyricepasta, spécialisé dans les nouveaux produits de snacking.

Par ailleurs, un potentiel intérêt de ce réseau, et non des moindres pour la veille, est qu’il peut servir de canal privilégié de communication pour l’annonce en avant-première de certains événements corporate, tels que des partenariats ou des lancements de produits, et ce avant même que cela n’apparaisse dans la presse.

Comment accéder à Instagram ?

Instagram a été conçu pour être utilisé avant tout sur un téléphone portable (via une application gratuite), ce qui ne facilite pas le travail du veilleur. Cependant depuis 2016, il existe également une version accessible sur ordinateur, qui est légèrement différente en termes de fonctionnalités et possibilités de recherche. Nous le préciserons plus loin.

L’accès à la plateforme elle-même, que ce soit via téléphone ou ordinateur, nécessite de créer un compte. Cependant, il existe des outils qui permettent de voir le contenu diffusé par un compte Instagram public, sans pour autant être connecté au service, et donc identifié. C’est par exemple le cas de Picuki, ou de Gramhir, ou encore Pixwox au sein desquels on peut rechercher par nom de profil - cela suppose de connaître ce nom, ou du moins une version approchante. La recherche par hashtag est également possible, mais semble moins bien fonctionner. Le contenu des comptes privés reste bien entendu inaccessible, même par ce moyen.

tags

Déjà abonné ? Connectez-vous...

Les abonnés peuvent poster des commentaires ! N'hésitez pas à vous abonner à Bases et Netsources...