• Contenu du site mis à jour le 23 mai 2024

Bases & Netsources - Accueil

L’intelligence économique commence par une veille intelligente

Recherche d’information académique : enfin une comparaison concrète entre gratuit et payant

Carole Tisserand-Barthole
Bases no
361
publié en
2018.07
906
Recherche d’information académique : enfin une comparaison ... Image 1
Recherche d’information académique : enfin une comparaison ... Image 1

Les outils de recherche scientifiques et académiques gratuits, qui permettent de rechercher principalement des articles scientifiques mais également des monographies, compte-rendus de conférences ou encore thèses sont en pleine expansion.

Depuis le début de l’année, on a déjà pu voir apparaître deux nouveaux venus assez similaires, Dimensions et 1findr. Et à l’heure où nous écrivons ces lignes, les créateurs d’Unpaywall, l’extension de navigateur qui permet de savoir si un article est disponible ou non en libre accès (voir BASES n 350 – juillet/août 2017) vient d’annoncer le lancement prochain d’un moteur dopé à l’intelligence artificielle permettant de découvrir plus de 20 millions d’articles scientifiques en libre accès appelé Get the Research (http://gettheresearch.org/).

Et c’est sans compter sur Google Scholar qui est un quasi-réflexe pour bon nombre de chercheurs et qui existe quant à lui depuis 2004.

La plupart de ces outils disposent de corpus dont le volume est tout sauf ridicule. Google Scholar indexerait même, d’après les estimations que nous avons détaillées dans notre précédent numéro de BASES (N 360 – juin 2018), un volume de documents du même ordre de grandeur que ce que propose Proquest Dialog ou STN (chiffres vérifiés dans ce cas).


Mais peut-on pour autant confier sa recherche bibliographique ou sa revue de littérature à ces seuls outils gratuits ?

Dans ce même numéro de BASES, nous avions regardé de près la littérature comparant les outils de recherche scientifiques et académiques payants comme les grands serveurs et bases de données et les outils de recherche gratuits comme Google Scholar, 1findr, Dimensions, etc.

On constatait alors que les comparaisons réalisées par les auteurs de ces articles tournaient pratiquement toujours autour du nombre d’articles et de la taille des corpus. Mais un élément crucial, les fonctionnalités de recherche et la capacité à construire des requêtes sophistiquées était systématiquement occulté.

Nous avons donc choisi de réaliser nos propres tests sur deux sujets distincts afin de voir ce qu’il en retournait : le premier nécessitant la création d’une requête un minimum élaborée, couvrant plusieurs disciplines et un second beaucoup plus simple sur une seule thématique.

Notre propos ici n'est pas de comparer les serveurs et bases de données payantes entre elles mais d’effectuer une comparaison entre les serveurs et bases de données payantes et les outils de recherche gratuits sur le Web qui ne cessent de se multiplier.
Nous souhaitons en effet évaluer la complémentarité et les limites de ces outils gratuits avec les outils de recherche professionnels classiques.

tags

Déjà abonné ? Connectez-vous...

Les abonnés peuvent poster des commentaires ! N'hésitez pas à vous abonner à Bases et Netsources...