• Contenu du site mis à jour le 23 mai 2024

Bases & Netsources - Accueil

L’intelligence économique commence par une veille intelligente

Koreascience pour valoriser la recherche coréenne à l’étranger

François Libmann
Bases no
381
publié en
2020.05
227
Koreascience pour valoriser la recherche coréenne à ... Image 1
Koreascience pour valoriser la recherche coréenne à ... Image 1

Koreascience (Koreascience.or.kr) est produite par The Korea Institute of Science and Technology Information (KISTI). Celui-ci a beaucoup évolué depuis sa création en 1962 sous le nom de KORSTIC (Korea Center for Science and Technology Information).

Cet organisme met à disposition des Coréens la plateforme NDSL, qui propose environ 100 millions de documents de toutes natures et de toutes origines, tant au niveau des brevets non coréens, que de la littérature. Cela a donc peu d’intérêt pour des utilisateurs européens qui disposent de beaucoup d’autres sources plus faciles d’accès.

En revanche, la plateforme KoreaScience est destinée à valoriser hors de Corée la production scientifique coréenne.

Accessible gratuitement, elle propose plus de 1,5 million d’articles issus de plus de 1 670 publications de près de 850 éditeurs qui semblent être tous Coréens. Ces articles sont, pour une bonne partie, en open access. Elle couvre aussi bien les sciences dures que les Sciences Humaines et Sociales (SHS).

On peut, si on le souhaite, limiter la recherche à une publication dont on obtient la liste et le lien dans l’onglet publications. Souvent, dans ce cas, on choisira directement un article d’après le titre : ceci est une meilleure solution dans le cas d’une publication trimestrielle très spécialisée qui propose cinq articles par livraison. Mais ces articles se retrouvent aussi facilement quand on cherche sur l’ensemble.

  • Les articles, de même que l’interface, peuvent être en anglais ou en coréen, sachant que l’on trouve pratiquement toujours un abstract en anglais.
  • La recherche sur l’ensemble de la base peut se faire en entrant un ou plusieurs mots dans la boîte de recherche. Ces mots seront cherchés dans les titres, abstracts ou mots-clés.
  • L’opérateur par défaut est le AND et nos essais avec OR ou NOT n’ont pas du tout été concluants.
  • La recherche avancée permet de préciser le nom de la publication, l’année de publication (ou un intervalle de temps), le volume, le numéro et la page de même que l’auteur et son affiliation. Malheureusement on ne peut pas choisir la langue du document original.

C’est un peu dommage que l’on ne puisse pas faire mieux.

tags

Déjà abonné ? Connectez-vous...

Les abonnés peuvent poster des commentaires ! N'hésitez pas à vous abonner à Bases et Netsources...